Pays Baltes

Accueil > Culture > Agenda > RENCONTRES POUR L’EUROPE DE LA CULTURE

RENCONTRES POUR L’EUROPE DE LA CULTURE

(Paris, 2 mai 2005)

Soixante ans après la libération des camps, au sortir d’un siècle où deux guerres mondiales lui ont pris au moins vingt-cinq millions de vies humaines, seize ans après la chute du mur qui séparait ses peuples, l’Europe enfin réunifiée s’est reconstruite sur les dividendes de la paix. Bienvenue !Tere Tulemast ! (Estonien) Laipni ludzam ! (Letton) Sveiki atvike ! (Lituanien) Vitajte ! (Slovaque)
Dobrodošli ! (Slovène) Budte Vitani ! (Tchèque) Witamy ! (Polonais)

ALLOCUTION D’ACCUEIL DU MINISTRE DE LA CULTURE
ET DE LA COMMUNICATION, M. RENAUD DONNEDIEU DE VABRES

Mesdames, Messieurs les Ministres, Chers Collègues,

Mesdames, Messieurs,

Chers Amis,

Je suis très heureux de vous souhaiter la bienvenue à Paris. Je vous remercie, du fond du cœur, d’être venus si nombreux d’Allemagne, d’Autriche, de Belgique, de Chypre, du Danemark, d’Espagne, d’Estonie, de Finlande, de Grèce, de Hongrie, d’Irlande, d’Italie, de Lettonie, de Lituanie, du Luxembourg, de Malte, des Pays-Bas, de Pologne, du Portugal, de la République tchèque, du Royaume-Uni, de Slovaquie, de Slovénie, de Suède.

Vous êtes venus des vingt-cinq pays de l’Union européenne, pour vous rencontrer, pour vous rassembler, pour vous retrouver, dans cette Maison. Fondée en 1680, installée en ce lieu depuis plus de deux siècles, elle est d’abord la Maison de Molière, du théâtre, des lettres, de l’esprit, des artistes, des auteurs, des techniciens et du public. Bienvenue à la Comédie-Française ! Je remercie Marcel Bozonnet, l’administrateur général et ses équipes de nous accueillir, pendant ces deux jours. Je remercie particulièrement André Wilms, metteur en scène, et Nicki Rieti, scénographe. Leur décor des Bacchantes nous transporte d’emblée aux sources de notre culture, dans la Grèce d’Euripide, dans la maison royale de Thèbes, sous le regard de Dionysos, fils de Sémélé, petit-fils d’Harmonie et de Cadmos, le frère d’Europe...

Oui, c’est cette Europe, l’Europe de la culture, notre Europe, née en Grèce, il y a vingt-cinq siècles, qui a - comme le disait André Malraux en lui rendant hommage - "cherché la vérité (...) et trouvé la justice et la liberté (...), inventé l’indépendance de l’art et de l’esprit (...), dressé pour la première fois, en face de ses dieux, l’homme prosterné partout depuis quatre millénaires".

Oui, l’Europe fut d’abord une légende et un mythe. Un rêve et une utopie. Puis elle entra dans l’histoire et devint réalité, force profonde et projet. Elle a pris corps et chair. Elle partit à la conquête des mers et des continents. Elle inventa la démocratie. Elle se fit la guerre à elle-même tout au long des siècles, mais elle proposa plus tard la paix perpétuelle.

Soixante ans après la libération des camps, au sortir d’un siècle où deux guerres mondiales lui ont pris au moins vingt-cinq millions de vies humaines, seize ans après la chute du mur qui séparait ses peuples, l’Europe enfin réunifiée s’est reconstruite sur les dividendes de la paix. Elle peut offrir au reste du monde les promesses d’un espace de prospérité économique et sociale, rassemblé autour d’un projet politique partagé.

Ce projet prendra tout son sens s’il est fondé sur la culture. C’est pourquoi j’ai souhaité, aux côtés de mes collègues ministres de la Culture, aux côtés des plus hauts responsables politiques de l’Union européenne, vous donner la parole. Ces Rencontres vous appartiennent. Nos échanges, nos dialogues, vos propositions, nous montreront la voie de cette idée neuve : l’Europe de la culture. Avant de vous donner la parole, permettez-moi de les dédier, non seulement aux victimes des "catastrophes" européennes, au sens où l’entend Habermas, mais aussi à tous les créateurs, à tous les inventeurs, à tous les fondateurs, à tous les précurseurs, à tous les traducteurs, à tous les acteurs de la liberté de l’esprit, à tous ceux qui ont forgé ce patrimoine européen dont nous sommes fiers.

Ces Rencontres ne sont bien sûr qu’une étape, après Berlin, et avant Budapest. Je souhaite pouvoir passer le relais au plus grand nombre possible de capitales. Je souhaite que ces Rencontres permettent de tisser des liens puissants et solides entre les artistes et les intellectuels de l’Union européenne, entre les institutions culturelles : théâtres, orchestres, musées, compagnies de danse, opéras, bibliothèques. Car c’est ce réseau que vous représentez.

A vous la parole, les philosophes, les penseurs, les artistes, les écrivains, les éditeurs, les libraires, les plasticiens, les interprètes, les auteurs, les comédiens, les musiciens, les cinéastes, les photographes, les scénaristes, les réalisateurs, et vous tous ici qui êtes l’Europe "qui parle d’une seule et même voix, mais dans toutes ses langues, de toutes ses âmes", selon la belle formule de Fernando Pessoa.

Oui, l’Europe réunie, c’est l’Europe de toutes les langues. Aussi terminerai-je ce mot d’accueil en prenant le risque de vous souhaiter à chacun la bienvenue dans votre langue :

Bienvenue !

Willkommen ! (allemand)

Welcome ! (anglais)

Velkommen ! (Danois)

Bienvenidos ! (Espagnol)

Tere Tulemast ! (Estonien)

Tervetuloa ! (Finnois)

Szerettetel üdvözlök mindenkit (Hongrois)

Benvenuti ! (Italien)

Laipni ludzam ! (Letton)

Sveiki atvike ! (Lituanien)

Welkom ! (Néerlandais)

Witamy ! (Polonais)

Bem-Vindos ! (Portugais)

Vitajte ! (Slovaque)

Dobrodošli ! (Slovène)

Välkommen ! (Suédois)

Budte Vitani ! (Tchèque)

Programme des Rencontres pour l’Europe de la culture

Les Rencontres pour l’Europe de la Culture se déroulent les 2 et 3 mai à la Comédie Française à Paris et rassembleront des artistes et intellectuels de tous les Etats membres de l’Union européenne en vue de donner une véritable ambition culturelle à l’Europe qui se construit aujourd’hui. Ces débats réuniront 800 personnalités des 25 pays de l’Union Européenne dont les pays Baltes : cinéastes, écrivains, architectes, comédiens, musiciens, chorégraphes, peintres, intellectuels, ministres européens de la culture, représentants d’organisations professionnelles et d’institutions culturelles, personnalités politiques.

Lundi 2 mai

MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION
12h45 Déjeuner dans la cour d’honneur du Palais-Royal

COMÉDIE-FRANÇAISE "Cette figure spirituelle que nous nommons l’Europe" :

- 14h15 Accueil par Renaud Donnedieu de Vabres, Ministre de la culture et de la communication

- 14h20 Introduction des débats par Michel Serres
"Qu’allez-vous faire ? Qu’allez-vous faire AUJOURD’HUI ?"
Paul Valéry, Notes sur la grandeur et décadence de l’Europe

- 14h45 Qu’est-ce qui fonde l’esprit européen ? Quel rôle la culture a-t-elle joué dans la formation d’une identité européenne ? L’idée européenne est-elle une idée culturelle ?
Alain Finkielkraut, José Gil, Giacomo Marranao, Peter Sloterdijk, Gianni Vattimo, Heinz Wismann et avec Alessandro Baricco, Antonin Liehm, Jacques-Alain Miller, Boris Pahor, Theodore Zeldin
Animé par Frédéric Ferney.

- 17h00 Entracte
- 17h15 « La culture ne s’hérite pas, elle se conquiert ""André Malraux, Hommage à la Grèce"

Créateurs, acteurs et médiateurs de l’Europe de la culture débattent des priorités et des modalités de leur action
Laurent Bayle, Sylvain Cambreling, Marc Fumaroli, Antoine Gallimard, Marco Tullio Giordana, Laurent Heynemann, Henri Loyrette, Margaret Menegoz, Gerard Mortier, Jorge Semprun, présentent les propositions des ateliers préparatoires
Avec Luz Casal, Marianne Faithfull, Herbert Grönemeyer, Axelle Red et Line Renaud
Dialogue avec les artistes et les écrivains des 25 pays de l’Union présents dans la salle
Animé par Patrick de Carolis.

Mardi 3 mai

COMÉDIE-FRANÇAISE :

- 09h00 Accueil des invités

- 09h15 Allocution de M. Jean-Claude Juncker, Premier ministre et Ministre des finances du Luxembourg, Président du Conseil européen

- SIMUL ET SINGULIS "Être ensemble et être soi-même", devise de la Comédie-Française

- FORUM Animé par Ruth Elkrief

- 09h45 Que représente la singularité européenne dans le monde pour les artistes et les créateurs ?
Avec des témoignages d’Adonis, Jean-Jacques Annaud, Luc Besson, Ricardo Bofill, Kenneth Branagh, William Christie, Isabel Coixet, Nina Hoss, Ariane Mnouchkine, Marisa Paredes, Angelin Preljocaj, Arpad Schilling.

Dialogue avec les artistes et les écrivains des 25 pays de l’Union présents dans la salle.

- 11h15 Entracte
- 11h30 Comment, dans votre pratique artistique, faites-vous l’expérience de la diversité des cultures européennes ?
Avec des témoignages de Teresa Berganza, Costa-Gavras, Laurence Equilbey, Massimiliano Fuksas, Katia Guerreiro, José Montalvo, Jeanne Moreau, Thomas Ostermeier, Michelangelo Pistoletto, Sarkis, Andrzej Seweryn.

Dialogue avec les artistes et les écrivains des 25 pays de l’Union présents dans la salle.

- 13h00 Déjeuner dans la cour d’honneur du Palais-Royal

- 14h30 Les sociétaires de la Comédie-Française lisent un florilège du patrimoine littéraire européen

VERS UN "APPEL DES 1000" :
- 14h45 « Pour une Europe fondée sur sa culture »

Présenté par Peter Brook, Bernard Foccroulle, Amin Maalouf, Robert Palmer, Andrzej Wajda, Sasha Waltz.

En présence de Patrice Chéreau, Matteo D’Amico, Michel del Castillo, Montserrat Figueras, Stéphane Lissner, Pierre Mertens, Cees Nooteboom et Jordi Savall.

- 16h30 Réponse des Ministres européens de la culture

Dialogue avec les artistes et les écrivains des 25 pays de l’Union présents dans la salle.

- 17h30 Discours de M. José Manuel Barroso, Président de la Commission européenne

- 18h00 Clôture par Renaud Donnedieu de Vabres, Ministre de la culture et de la communication

© lundi 2 mai 2005
par Pays-baltes.com

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document