Pays Baltes

Estonie, Lettonie et Lituanie

Accueil > Politique > Percée de la minorité russe aux européennes en Lettonie

Percée de la minorité russe aux européennes en Lettonie

Deux formations représentant la minorité russe ont fait une percée aux élections parlementaires européennes en Lettonie, pays en pleine crise économique, selon des sondages sortis des urnes.

Selon ces sondages effectués pour la télévision publique LTV et l’agence BNS, la formation d’opposition de gauche, le Centre Harmonie, coalition de partis représentant principalement la minorité russe, a remporté 20% des votes, soit le double du score annoncé par les sondages d’avant le scrutin. Le sondage effectué pour le quotidien Diena et l’agence Leta lui accorde 17% des voix.

Une autre formation, Pour les droits de l’Homme dans la Lettonie unie, a remporté 13% des voix, selon les sondages.
Si ces scores devaient se confirmer dimanche lors de la publication des résultats officiels, un des huit sièges de députés européens revenant à la Lettonie irait à un des leaders de Centre Harmonie, Alfreds Rubiks.
M. Rubiks, lui-même Letton, avait été avant la chute de l’Union soviétique en 1991, le 1er secrétaire du parti communiste de la République socialiste de Lettonie. Par la suite, il avait été condamné à quelques années de prison pour vouloir renverser à l’époque le nouveau gouvernement letton démocratiquement élu. Aujourd’hui, il est président du Parti socialiste.

Alfreds Rubiks pourrait retrouver au parlement européen son adversaire historique, Ivars Godmanis, leader de l’indépendance lettone. Sa formation, premier de Lettonie a remporté entre 8% et 12% des votes.
Selon les sondages, les formation des MM. Rubiks et Godmanis ont pris le contrôle de la mairie de Riga à l’issue des élections municipales qui se sont déroulées en même temps. Les résultats définitifs de ce scrutin seront connus dimanche.

Une autre surprise du scrutin européen est le le bon résultat de la coalition au pouvoir qui n’a pas été trop sévèrement sanctionnée par les électeurs.

L’Union civique, formation fondée en 2008 par l’ancienne commissaire européenne Sandra Kalneite et entrée au gouvernement en mars, a dépassé les attentes en remportant entre 19% et 24%, selon les sondages.
Le parti du Premier ministre Valdis Dombrovskis Nouvelle Ere a remporté entre 7 et 11% des voix, soit mieux qu’attendu.
Le parti nationaliste l’Union pour la Patrie et la Liberté a obtenu entre 6% et 8%.
Une des principales formations de la coalition, le Parti du Peuple, qui a dirigé le pays jusqu’en décembre 2007 et qui a été accusé d’avoir ignoré les dangers de la surchauffe de l’économie, a obtenu entre 4,6% et 6% des voix.

Le cinquième membre de la coalition, l’Union des Verts et des Fermiers, n’a obtenu qu’environ 4% des voix, soit au-dessous du seuil de 5% requis.
La Lettonie, pays de 2,3 millions d’habitants, est devenue membre de l’Union européenne en 2004. Selon le bureau letton des statistiques, 630.380 personnes d’origine russe vivent en Lettonie. Environ 368.000 d’entre elles ont été autorisées à voter, les autres ne possédant pas la citoyenneté lettone.

L’obtention de la citoyenneté lettone est très difficile notamment pour les russophone, ce qui provoque régulièrement des conflits entre la Russie et la république balte.

© lundi 8 juin 2009
par Patrick S.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.