Pays Baltes

Accueil > Economie > La réussite des pays Baltes (Lituanie (+5,5%) - Lettonie (+1,5%) ! (...)

La réussite des pays Baltes (Lituanie (+5,5%) - Lettonie (+1,5%) ! )

Le 19 juillet 2005

En mai 2005, dans la zone euro parmi les États membres, la production industrielle a progressé en Lituanie (+5,5%) et en Lettonie (+1,5%) !

Mai 2005 par rapport à avril 2005

Baisse de 0,3% de la production industrielle dans la zone euro

La production industrielle corrigée des variations saisonnières1 a diminué de 0,3% dans la zone euro2 en mai 2005 par rapport à avril. La production avait augmenté de 0,7% en avril3 après une baisse de 0,1% en mars. Dans l’UE25, la production a diminué de 0,2% en mai 2005, après une augmentation de 0,9% en avril3 et une baisse de 0,4% en mars.

En mai 2005, par rapport à mai 2004, la production industrielle a augmenté de 0,1% dans la zone euro comme dans l’UE25.

Ces estimations sont publiées par Eurostat, l’Office statistique des Communautés européennes.
[Graphic in PDF & Word format]

Comparaison mensuelle

En mai 2005 par rapport à avril, la production dans le secteur de l’énergie a augmenté de 2,1% dans la zone euro et de 1,8% dans l’UE25. Les biens d’investissement ont diminué de 0,1% dans la zone euro mais ont augmenté de 0,2% dans l’UE25. Les biens de consommation non durables ont baissé respectivement de 0,2% et 0,1%. Les biens intermédiaires ont régressé de 0,4% dans la zone euro et de 0,6% dans l’UE25. Les biens de consommation durables ont décliné respectivement de 1,6% et 1,5%.

En mai 2005, et parmi les États membres pour lesquels des données sont disponibles, la production industrielle a progressé dans douze États membres et reculé dans dix autres. Les hausses les plus importantes ont été observées en Lituanie (+5,5%), en Slovénie (+2,4%), au Danemark (+2,3%) et en Lettonie (+1,5%), tandis que les baisses les plus marquées ont été enregistrées au Portugal (-4,6%), en Finlande (-3,7%), au Luxembourg (-2,6%) et en République tchèque (-1,3%).

Comparaison annuelle

En mai 2005, par rapport à mai 2004, la production de biens de consommation non durables a progressé de 1,1% dans la zone euro et de 1,0% dans l’UE25. Les biens d’investissement ont crû respectivement de 0,6% et 1,0%. La production dans le secteur de l’énergie a augmenté de 0,6% dans la zone euro et de 0,2% dans l’UE25. Les biens intermédiaires ont reculé de 0,5% dans les deux zones. Les biens de consommation durables ont décliné de 3,5% dans la zone euro et de 2,6% dans l’UE25.

En mai 2005, et parmi les États membres pour lesquels des données sont disponibles, la production industrielle a progressé dans quatorze États membres, a baissé dans sept et est restée stable en Suède. Les hausses les plus importantes ont été observées en Lituanie (+18,5%), en Hongrie (+10,2%), en Estonie (+8,4%) et en Lettonie (+8,0%), tandis que les baisses les plus marquées ont été enregistrées en Finlande (-9,3%), au Portugal (-4,7%), en Irlande (-3,4%) et en Grèce (-2,3%).

Les données des mois précédents ont été révisées par rapport à celles publiées dans le communiqué de presse 79/2005 du 17 juin 2005. Les chiffres pour le mois d’avril 2005 étaient de +0,6% dans la zone euro et dans l’UE25 pour les variations mensuelles et de +0,9% dans la zone euro et +0,4% dans l’UE25 pour les variations annuelles.
Ensemble de l’industrie (excepté la construction). Selon le règlement du Conseil n°1165/98, Eurostat publie les données nationales corrigées des variations saisonnières, si elles sont disponibles. Pour les autres États membres (République tchèque, Grèce, Espagne, Chypre, Lettonie et Luxembourg), Eurostat effectue lui-même l’ajustement.

Ceci signifie que différentes méthodologies sont utilisées pour désaisonnaliser les séries nationales.
Les séries, corrigées des variations saisonnières pour la zone euro et l’UE25, sont calculées en agrégeant les séries corrigées des jours ouvrables de chaque État membre et en effectuant une correction des effets saisonniers sur ces séries. Ainsi, les chiffres pour l’ensemble de l’industrie (excepté la construction) sont basés sur les séries corrigées des jours ouvrables des États membres, et non sur une agrégation des indices corrigés des variations saisonnières provenant des États membres. Les taux de croissance, corrigés des variations saisonnières, de la zone euro et de l’UE25 peuvent différer des taux de croissance pondérés des États Membres (voir la méthodologie de l’indice de la production industrielle).

Cette procédure implique également que l’agrégation n’est pas basée sur les secteurs publiés (biens intermédiaires, biens d’investissement, biens de consommation durables et non durables, énergie).

© mardi 19 juillet 2005
par Patrick S.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.