Pays Baltes

Accueil > Société > La première parade homosexuelle jamais organisée en Lettonie

La première parade homosexuelle jamais organisée en Lettonie

La Lettonie est un État qui s’inspire de valeurs chrétiennes. Nous ne pouvons promouvoir de telles choses, inacceptables pour la majorité des personnes de notre société...

Des hommes politiques en vue auteurs de remarques qui pourraient être à l’origine de débordements verbaux et d’agressions physiques.

Les déclarations faites par certains hommes politiques lettons quelques jours avant la première parade homosexuelle jamais organisée en Lettonie :

- Le 20 juillet, Eriks Skapars, secrétaire général du conseil municipal de Riga, est revenu sur l’autorisation qui avait été accordée aux gays et lesbiennes d’organiser une Gay Pride le 23 juillet. La décision d’Eriks Skapars a été annoncée peu après qu’Aigars Kalvitis, Premier ministre de Lettonie, eut déclaré lors d’un entretien télévisé, qu’il ne pouvait « accepter que se déroule une manifestation de minorités sexuelles dans le cœur même de Riga, près de la cathédrale du Dôme. Ce serait inacceptable.

La Lettonie est un État qui s’inspire de valeurs chrétiennes. Nous ne pouvons promouvoir de telles choses, inacceptables pour la majorité des personnes de notre société ».

- Le 19 juillet 2005, Leopolds Ozolins, vice-président du parlement letton, avait publié une lettre ouverte à propos de la marche des homosexuels, utilisant des termes particulièrement insultants à propos des gays et lesbiennes. Leopolds Ozolins aurait également fait un certain nombre de remarques très critiques à propos de « l’attitude ouverte et bienveillante » de l’Union européenne envers les homosexuels hommes ou femmes.

Les organisateurs de la parade avaient officiellement déposé plainte devant le tribunal administratif de Riga après notification de l’interdiction. Le 22 juillet 2005, le tribunal administratif a décidé d’annuler la décision d’Eriks Skapars d’interdire la marche des gays et lesbiennes.

Le 23 juillet 2005, la parade s’est déroulée comme prévue initialement.

Selon les organisateurs et les médias ayant couvert l’évènement, environ 300 personnes ont participé à la marche des homosexuels. Dans le même temps, plus d’un millier de personnes s’étaient rassemblées pour protester contre cette parade. Certains des manifestants ont tenté de bloquer le défilé, tandis que d’autres ont employé des gaz lacrymogènes et lancé des œufs sur les participants. Les membres de forces de l’ordre ont réussi à protéger le cortège. Au total, six manifestants ont été arrêtés, deux d’entre eux portaient des insignes nazis sur leurs vêtements.

© mercredi 27 juillet 2005
par Pays-baltes.com

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document