Pays Baltes

Accueil > Politique > La famille nordique et baltique est aujourd’hui réunie !

La famille nordique et baltique est aujourd’hui réunie !

(Helsinki, 28 septembre 2004)

Votre région a été le théâtre de la guerre froide. Cela a durablement contribué à éloigner certains pays de la région... Cette page est aujourd’hui tournée avec les élargissements de l’Union européenne en 1995 et 2004. La famille nordique et baltique est aujourd’hui réunie comme l’est la famille européenne.

DEPLACEMENT EN REPUBLIQUE DE FINLANDE

"DIMENSION NORDIQUE DE LA POLITIQUE EUROPEENNE DE SECURITE ET DE DEFENSE (PESD)"

ALLOCUTION DU MINISTRE DE LA DEFENSE, MME MICHELE ALLIOT-MARIE

Je suis particulièrement heureuse de me trouver devant vous aujourd’hui pour aborder un sujet qui me tient particulièrement à cœur : la politique européenne de sécurité et de défense.

Il y a dix ans, l’Europe de la défense était un mythe. Il y a cinq ans, elle relevait du discours. Aujourd’hui, elle est une réalité. Les avancées spectaculaires de la défense européenne concrétisent et renforcent le projet européen. La PESD correspond à une vision globale de la place de l’Union européenne dans le monde comme un acteur majeur en matière de sécurité. Cette vision, la France et la Finlande la partagent. Les vingt-cinq Etats membres de l’Union la partagent aujourd’hui.

L’ambition européenne ne saurait donc se limiter à une finalité exclusivement régionale. On entend parfois que la France, parce qu’elle est un pays méditerranéen ayant une tradition d’engagement sur le continent africain, ne concevrait la politique européenne de sécurité et de défense que tournée vers le sud, vers les conflits balkaniques ou africains. Il n’en est rien. Bien au contraire, la France a une vision globale de la sécurité en Europe. Je suis en effet persuadée que les problématiques de sécurité dans votre région concernent toute l’Europe. C’est tout le sens de ma présence et de mes entretiens aujourd’hui à Helsinki, hier à Stockholm et, il y a quelques semaines, dans les pays baltes et en Pologne par exemple. C’est la raison pour laquelle, j’ai souhaité partager avec vous quelques réflexions sur la dimension nordique et baltique de la PESD avant de vous présenter ce que j’entends par une vision globale de la sécurité européenne.

L’apport de la dimension nordique à l’Union européenne

1.1 Un apport essentiel dans une Europe réunifiée : les pays nordiques comme la Finlande constituent un apport stratégique spécifique et essentiel à la construction de l’Europe de la défense.

Votre région a été le théâtre de la guerre froide. Cela a durablement contribué à éloigner certains pays de la région, dont la Finlande, des organisations de sécurité européennes. Cette page est aujourd’hui tournée avec les élargissements de l’Union européenne en 1995 et 2004 et ceux de l’OTAN en 1999 et 2004. La famille nordique et baltique est aujourd’hui réunie comme l’est la famille européenne.

1.2. Les pays nordiques nous aident à mieux prendre en compte la dimension russe de la sécurité européenne. Nous ne devons cependant pas oublier que l’élargissement de l’Alliance, et dans une moindre mesure celui de l’Union, ont suscité et suscitent parfois encore des inquiétudes chez votre grand voisin russe. De même, l’Histoire et le devenir de la Russie continuent à entretenir certaines appréhensions dans les pays baltes, en Europe orientale ou ici même.

Nous sommes conscients de ces perceptions croisées. La conviction de la France est que l’Europe doit construire une relation de partenariat apaisée et équilibrée avec la Russie. L’Alliance et la Russie doivent approfondir, dans le respect mutuel, une relation de sécurité non plus fondée sur une hypothèse de confrontation mais sur la coopération face aux menaces du monde contemporain. L’Acte fondateur OTAN-Russie a été signé à Paris ce qui manifeste l’importance que nous attachons à cette dimension. La relation entre l’Union européenne et la Russie évolue également. Longtemps exclusivement tournée vers les questions économiques, elle a pris une dimension nouvelle. Les Russes prennent progressivement conscience de l’émergence de l’Europe comme acteur en matière de sécurité. L’Union pour sa part intègre davantage les questions de sécurité dans ses propres réflexions.

A cet égard, la Finlande et les autres pays de la région apportent à l’Union une connaissance intime de la Russie et contribuent ainsi à la construction d’une relation nouvelle.

Une vision globale de la PESD

A travers ces quelques commentaires sur les enjeux plus régionaux de la PESD, j’ai souhaité souligner le caractère désormais global de l’ambition européenne qui engage chacun de nos pays.

Une ambition globale pour l’Union européenne : l’Europe, c’est d’abord la paix entre ses membres mais c’est aussi une solidarité qui nous fait concevoir, chaque jour davantage, notre sécurité comme un ensemble indissociable. Les dangers qui menacent nos concitoyens et nos sociétés - terrorisme, prolifération, criminalité, périls sur l’environnement - ne connaissent pas de frontières. C’est la raison pour laquelle, les Européens se doivent d’agir ensemble face à ces dangers et d’une manière globale. Il y a encore quelques années, l’Europe se contentait de politiques régionales ou sectorielles ciblées par exemple en matière d’aide au développement. Sans méconnaître les mérites de ces politiques, ce n’est pas faire injure à leurs artisans que de dire qu’elles ne répondaient pas à une vision globale des intérêts de sécurité de l’Europe. Cette époque est révolue.

2.2. Les moyens de nos ambitions au service de la sécurité de l’Europe et du monde : l’Union européenne se dote aujourd’hui des outils lui permettant non seulement d’être la clef de la stabilité du continent mais aussi de contribuer activement à la paix et à la sécurité au-delà de ses frontières, orientales ou méridionales. C’est tout le sens de l’effort capacitaire que nous avons engagé ici même à Helsinki, il y a cinq ans, et qui commence à porter ses fruits. L’Agence européenne de défense et le projet de groupements tactiques vont contribuer à accélérer ce mouvement. Plus concrètement et chacun le voit, les Européens sont en train de stabiliser avec succès les Balkans après une décennie de crise. C’est l’engagement de nos forces au Kosovo et en Bosnie qui permet aujourd’hui d’envisager un avenir pacifique pour le Sud-Est de l’Europe. Les Européens, de plus en plus souvent collectivement, s’engagent aussi pour résoudre les crises qui frappent notre monde en Afrique ou en Afghanistan. Je me réjouis de constater que, sur ces théâtres, nos forces se trouvent souvent côte à côte, sous la responsabilité de l’Union européenne ou de l’OTAN. Notre ambition européenne n’est en effet nullement en contradiction avec le rôle d’une Alliance atlantique forte et rénovée dans laquelle la France entend jouer tout son rôle. Je le dis ici en Finlande, pays non-membre de l’OTAN mais qui en est un partenaire actif, comme je le dis aux membres de l’Alliance qui ne sont pas, ou pas encore, membres de l’Union.


Ma conviction est qu’aujourd’hui nous assistons, sans toujours en prendre pleinement conscience, à une évolution majeure de l’Union.

Avec le traité constitutionnel, avec les progrès spectaculaires de l’Europe de la défense au cours des deux dernières années, nous sommes entrés dans une ère nouvelle. Dans le respect de nos traditions historiques et stratégiques, nous sommes collectivement engagés dans la réussite d’un projet essentiel pour la sécurité de nos concitoyens et pour la sécurité de notre monde. Cette ambition européenne permet d’accroître la sécurité dans votre région, la sécurité de l’Europe dans son ensemble, et bien au-delà.

Je suis heureuse et fière que nous portions ensemble ce grand projet.

Poursuivons nos efforts communs !

Je vous remercie.

© mardi 12 octobre 2004
par Pays-baltes.com

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document