Pays Baltes

Estonie, Lettonie et Lituanie

Accueil > Culture > Agenda > Concert à l’occasion du 150e anniversaire de la mort d’Adam Mickiewicz

Concert à l’occasion du 150e anniversaire de la mort d’Adam Mickiewicz

Le 1er avril 2005 à 19h30

Poète polonais, né près de Nowogrôdek en Lituanie (actuellement en Biélorussie), chef de file des romantiques, faisant partie de la triade traditionnelle des wieszcz (’chantres-prophètes’). Son impact exceptionnel sur la culture non seulement de la Pologne, mais de la plupart des pays de l’Europe du Centre-Est, est dû autant à son génie poétique qu’à l’Histoire.

Né près de Nowogrôdek en Lituanie (actuellement en Biélorussie), et ayant fait ses études à Wilno (aujourd’hui Vilnius), Mickiewicz est l’héritier de la tradition culturelle de l’ancienne République polonaise multinationale et multiconfessionnelle, où se côtoyaient les Polonais, les Lituaniens, les Ukrainiens, les Biélorusses et les Juifs.

A partir du XVe siècle, la Pologne et la Lituanie étaient liées d’union et, pendant des siècles, constituaient un tout, un très vaste Etat. Depuis la fin du XVIIIe siècle, la Lituanie faisait partie de l’annexion russe. Adam Mickiewicz est unanimement considéré comme le plus grand des poètes polonais.

Elisabeth Zapolska, mezzo-soprano, Slawomir Szychowicz, baryton, et Alexandre Konicki, piano, rendent hommage au poète en interprétant des mélodies et pièces pour piano seul de compositeurs qui se sont inspirés de son oeuvre : Maria Szymanowska, Chopin, Moniuszko, Glinka, Tchaikovski, Paderewski.

Vendredi le 1 avril 2005 à 19h30 à la Bibliothèque Polonaise à Paris (Ile-St-Louis).

Bibliothèque Polonaise de Paris
Société Historique et Littéraire Polonaise
6, quai d’Orléans
75004 Paris
M. Pont Marie
Bus 24, 63, 67, 86, 87

© dimanche 27 mars 2005
par Patrick S.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.