Pays-Baltes.com

Accueil > Culture > Livres > Âmes sauvages. Le symbolisme dans les pays baltes

Âmes sauvages. Le symbolisme dans les pays baltes

Les pays baltes, Estonie, Lettonie et Lituanie, se sont constitués en états indépendants peu après la fin de la première Guerre mondiale. Pour célébrer ce centenaire, cette exposition invite à découvrir le symbolisme balte, des années 1890 aux années 1920-1930.

Le symbolisme européen et l’émancipation de la conscience qu’il véhicule sont indissociables dans les pays baltes de leur indépendance. L’exposition retrace les jeux d’influences et de résistances à travers lesquels les artistes ont forgé un langage propre à leur univers.

En ayant recours aux éléments de la culture populaire, du folklore et des légendes locales, ainsi qu’à la singularité de leurs paysages, ils font émerger un art d’une réelle originalité.

Si l’on excepte le Lituanien Mikalojus Konstantinas Čiurlionis, peintre et compositeur mondialement célèbre, la plupart des artistes sont remis en lumière pour la première fois hors de leur pays.

L’exposition comporte environ 130 œuvres et est divisée en trois sections, chacune présentant différentes techniques : peinture, sculpture, arts graphiques.

Mythes et légendes, cette première section explore la représentation de la mythologie, mais aussi celle de l’imaginaire. Le symbolisme a réactualisé le mythe en le reliant aux préoccupations contemporaines. Au milieu du XIXe siècle, l’écrivain et folkloriste Friedrich Reinhold Kreutzwal (1803-1882), recueille lors de ses voyages à travers l’Estonie les légendes de tradition orale qui vont former le Kalevipoeg, symétrique balte du Kalevala finlandais. Plus tard, Čiurlionis, musicien et peintre, fera de même avec les mélodies populaires de son pays. Ce « romantisme national » est contemporain du symbolisme et du courant idéaliste qui traverse l’Europe, en réaction au naturalisme.

L’Âme est le thème de la deuxième section, où sont présentés d’extraordinaires portraits qui mettent en évidence troubles, interrogations et exaltations, au moment où apparaissent les prémices de la psychanalyse. Un cabinet d’art graphique intitulé Tourments de l’âme met en relief les aspects violents propres à certaines figurations symbolistes.

La Nature est le sujet de la troisième section, qui s’attache à la représentation du paysage et débute par les 13 peintures de Čiurlionis composant son cycle intitulé La Création du monde. Vastes étendues vierges, puissance surhumaine des phénomènes naturels, succession des saisons forment l’essentiel du propos d’un paysage authentiquement symboliste, parfois habité de présences surnaturelles.

Cette exposition est organisée par l’Établissement public des musées d’Orsay et de l’Orangerie, Paris, le musée national des Beaux-Arts de Lettonie, Riga, le musée d’Art d’Estonie, Tallinn, le musée d’Art de Lituanie, Vilnius et le musée national des Beaux-Arts M.K. Čiurlionis de Lituanie, Kaunas, avec le soutien des ministères de la Culture de Lettonie, d’Estonie, de Lituanie et les bureaux de la Célébration du
Centenaire de Lettonie, Estonie et Lituanie.

Autour de l’exposition
Editions
Publication, catalogue de l’exposition, coédition musée d’Orsay / RMN, 23,5 x 30,5 cm, 312 pages, 42€
Documentaire, Les Âmes baltes, arts, légendes et paysages réalisé par Stéphane Ghez, coproduction musée
d’Orsay, ARTE et Cinétévé. Diffusé à l’auditorium les 20 avril à 13h et jeudi 3 mai à 17h30 et sur Arte le 22
avril à 17h30

Concert en soirée
Jeudi 5 avril 2018 à 20h, récital Gidon Kremer

Rencontre
Mardi 10 avril à 19h30, Quand les musées se réinventent
Avec les directeurs des musées baltes, animée par Laurence des Cars, présidente des musées d’Orsay et de
l’Orangerie et Rodolphe Rapetti, commissaire de l’exposition.

Conférence inaugurale
Vendredi 20 avril à 12h, présentation de l’exposition par le commissaire, suivie de la projection du
documentaire de Stéphane Ghez, Les Âmes baltes, arts, légendes et paysages

Spectacle en famille
Samedi 14 avril à 16h, De Paris à Tallinn en chantant

Journée d’étude balte
Jeudi 3 mai dès 10h, Romantisme national et symbolisme balte

Curieuse nocturne
Jeudi 21 juin à 18h30, Fête du Solstice

Photographies
Du 3 avril au 31 mai 2018, Jérémie Jung, un regard contemporain

Festival baltique – 22-29 mai 2018, Regards sur l’Estonie, la Lettonie et la Lituanie
Mardi 22 mai à 20h30, Concert d’ouverture dans la nef, Gidon Kremer, Kremerata Baltica et le Chœur de Chambre philharmonique estonien.
Jeudi 24 mai à 20h, Cinéma, Le Coup de grâce, séance suivie d’une rencontre avec Volker Schlöndorff
Samedi 26 mai à 20h, bal électro-balte

Informations pratiques
Horaires : tous les jours, sauf le lundi, de 9h30 à 18h, le jeudi jusqu’à 21h45.
Tarification / droit d’entrée à l’exposition et au musée : tarif unique : 12 € / tarif réduit : 9€ / gratuits pour
les – de 26 ans résidants ou ressortissants de l’un des pays de l’Union européenne
Accès : Musée d’Orsay, entrée par le parvis, 1, rue de la Légion d’Honneur, 75007 Paris
Informations et standard : +33 (0)1 40 49 48 14

10 avril - 15 juillet 2018
Exposition temporaire
MUSEE D’ORSAY

1 Rue de la Légion d’Honneur, 75007 Paris
01 40 49 48 14

© dimanche 1er avril 2018, par Pays-baltes.com

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document